WINTER PEOPLE – Jennifer McMAHON

winter-people-jennifer-mcmahon

WINTER PEOPLE
Jennifer McMahon
408 pages
Le Livre de Poche

 

Résumé

« J’avais aussi compris qu’il valait mieux éviter de la contrarier. Tantine s’emportait vite et n’appréciait guère qu’on la contredise. Quand quelqu’un refusait de la payer, elle versait une poudre noire tirée d’une de ses bourses en cuir sur sa maison en marmonnant d’étranges incantations. (…)
— S’il te plaît, réponds-moi, Tantine. Est-ce qu’on peut faire revenir les morts ? ai-je insisté en jetant une poignée de têtes-de-violon dans son panier.
Elle m’a dévisagée longuement de ses petits yeux noirs, la tête penchée.
— Oui, il y a bien un moyen. Les rares qui le connaissent le transmettent à leurs enfants. Et puisque tu es ce que j’ai de plus proche d’une fille, je te transmettrai le secret. »

Et si l’amour était vraiment plus fort que la mort ? Et si l’on avait la possibilité de ramener de l’au-delà l’être qu’on aime le plus au monde ?

 

Mon avis

Très bon moment de lecture grâce à ce roman que j’ai rapidement dévoré.
Passionnant et effrayant sont les mots qui qualifient le mieux ce livre.

L’histoire nous est racontée selon plusieurs personnages sur 2 époques différentes, en 1908 et de nos jours. Au début du XXème siècle, nous assistons au désespoir d’un couple endeuillé pour la seconde fois. Martin est un mari fuyant et Sara est une femme qui n’accepte pas la mort de sa fille, avec qui elle entretenait une relation fusionnelle. De nos jours nous suivons Katherine, une femme endeuillée par la perte de son mari (et de son fils avant cela), enquêtant sur la dernière journée de son époux avant que la mort ne le frappe. Nous suivons également Ruhtie, qui s’occupe tant bien que mal de sa petite soeur Fawn lors que leur mère disparait mystérieusement.
Le destin de tous ces personnages est étrangement lié… Je n’en dis pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de cette lecture.

Vous l’aurez compris, la mort est très présente dans ce livre. Mais l’espoir nous accompagne également. L’espoir de retrouver Alice, la maman disparue. L’espoir de savoir ce qui est réellement arrivé à la petite Gertie en 1908.

Les lieux occupent une place importante dans le roman, notamment la Main du Diable, endroit de la forêt où se trouve de gros rochers en forme de doigts. Les paysages enneigés sont bien décrits et nous procurent une sensation de fraîcheur lors de la lecture.

Une question nous taraude tout au long de l’histoire : si nous avions la possibilité de ramener un mort à la vie, que ferions-nous ? A méditer.

Pour conclure, 2 citations qui vous mettra l’eau à la bouche :
« Les morts ne nous quittent jamais vraiment. »
« La mort n’est pas une fin, seulement un commencement. »

Si vous avez aimé ce roman, je vous conseille fortement la lecture de « Simetierre » de Stephen King. Tous les deux traitent du même thème…

Je remercie les éditions LE LIVRE DE POCHE pour cet envoi.

 

A propos de Jennifer McMAHON

Jennifer McMahon (née en 1968 à Hartford, dans le Connecticut) est une romancière vivant à Barre dans le Vermont. Elle est diplômée du Goddard College et a étudié la poésie dans le Vermont.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s